Afin que vos salariés se sentent bien sur leur lieu de travail, il faut leur proposer des conditions optimales, du sol au plafond.

Et justement, ce sont les plafonds qui nous intéressent aujourd’hui. Pas toujours facile de savoir comment les habiller et comment en faire un élément d’amélioration du confort de tous.

Le faux-plafond peut être l’une des options car il offre des solutions de réduction du bruit et des possibilités de design presque infinie.

Isospace vous accompagne donc pour vous expliquer en détails ce qu’est un faux plafond, son utilité, ses avantages et l’ossature vers laquelle se tourner. Un point sera également fait sur les normes incendies dans les bureaux.

Besoin de rénover vos bureaux ?
Isospace vous accompagne dans la rénovation de vos locaux tertiaires et commerciaux. Prenez un rendez-vous gratuit avec un de nos experts en nous contactant ici.

Qu’est-ce qu’un faux plafond ?

Contrairement au plafond qui est associé au plancher de l’étage au-dessus, le faux plafond est lui, une structure à part.

Il peut donc être constitué de matériaux un peu différents des plafonds classiques et présente généralement des propriétés isolantes thermiques ou phonique. En outre, il donne un côté moderne à une pièce.

Quel est l’utilité d’un faux plafond et quels sont les avantages ?

Le faux plafond témoigne d’intérêts divers. En premier lieu, il peut tout simplement servir à baisser la hauteur d’une salle pour créer plus de convivialité. Vous pouvez d’ailleurs tout à fait jouer sur les hauteurs et ne pas mettre un faux plafond partout pour créer des effets de design et séparer les espaces sans utiliser de cloison.

De plus, ils permettent d’isoler la pièce et faire ainsi des économies d’énergie. L’isolement est également acoustique et offre à vos salariés de travailler dans des conditions moins bruyantes et donc plus optimales.

Par ailleurs, cette structure peut vous aider à installer des luminaires ou cacher des câbles dans la partie entre le plafond et le faux plafond, appelée plénum.

Il existe une variété importante de faux plafonds qui présentent des caractéristiques adaptées à différents besoins.

Le plafond dalle minérale : acoustique pour réduire le bruit au maximum

Le faux-plafond en dalle minérale permet de faire diminuer les sons parasites. Il s’attache surtout à la réduction des bruits aériens générés par les discussions ou les appareils électroniques ou venant de la rue ainsi que les bruits d’impacts liés aux déplacements de personnes ou d’objets.

Il est généralement en dalle de fibre minérale et peut nécessiter un autre isolant dans le plénum.

Le plafond dalle métal : résistant et moderne

Le plafond en métal permet de donner un côté loft ou industrie chic à une pièce. En fonction du style que vous voulez donner à votre espace de travail vous pouvez choisir diverses finitions soit laquées, soit mates et dans une large gamme de couleur.

Il permet également de réduire fortement le bruit mais aussi les déperditions d’énergie. Très solide, il est parfaitement adapté à des pièces qui présentent un fort niveau d’humidité.

Le plafond dalle métacrylate pour créer des jeux de lumière

Le plafond en métacrylate contient des ampoules LED. Il sert donc à diffuser de la lumière dans une pièce de manière très douce à instar d’une fenêtre ou d’un puit de lumière. Afin de donner plus ou moins de luminosité à votre bureau, on peut lui ajouter un variateur.

Le plafond placo rapide à poser et peu cher

Le plafond Placostil®, en plaque de plâtre demeure une solution économique. Rapide à poser, il est possible de le repeindre très peu de temps après la pose.

Toutefois, il est relativement fragile et n’isole pas très bien. Vous serez obligé d’investir dans un isolant si vous cherchez à réduire le bruit de la pièce ou simplement plus de confort thermique.

Le plafond gyptone : bénéfique pour la qualité de l’air

Enjeu de santé mais aussi de bien-être pour vos salariés, la qualité de l’air de votre entreprise est primordiale. La plupart des faux-plafond gyptone intègrent une technologie qui aspire les éléments polluants présents dans l’air. Très esthétiques, ils ne sont pas forcément plat mais peuvent impliquer des lignes courbes pour donner un autre aspect à l’espace.

Ils sont également acoustiques.

Le plafond suspendu : économique et design

Le plafond suspendu s’installe grâce des tiges filetées et de rails. Il peut être élaboré en de nombreux matériaux et est généralement moins cher qu’un plafond tendu par exemple. Ses avantages économiques ne lui empêchent pas de rester très élégant.

Par ailleurs, il est également facile à installer et désinstaller parce qu’il se visse. Avec ce type de plafond, vous pouvez jouer sur les hauteurs pour délimiter certains espaces, par exemple.

Le plafond tendu : élégant et en relief

Le plafond tendu est souvent un bon moyen d’obtenir une décoration très originale. Il offre un potentiel de création presque illimité. Il peut être plat mais aussi en relief, intégrer des effets de lumière, des motifs et des textures bien différentes.

Outre ses caractéristiques esthétiques, il isole généralement extrêmement bien que ce soit au niveau du bruit et de la chaleur.

Plafond dalle audio pour donner une ambiance sonore à l’espace

Les dalles audio jouent le rôle d’enceinte posées au plafond. Elles permettent de diffuser de la musique ou des messages dans l’environnement de travail. Généralement, elles ne constituent pas la totalité du plafond mais sont disséminées entre les autres dalles.

Elles sont souvent utilisées dans des lieux de travail comme des boutiques ou salon de beauté par exemple.

Quelle ossature de plafond pour quel effet ?

Ces différents plafonds s’installent sur des ossatures différentes. Si vous ne souhaitez pas faire apparaître le squelette du faux-plafond, optez pour un modèle avec une ossature cachée. Seul la partie inférieure du plafond sera visible par les occupants de la pièce.

Pour jouer sur des lignes horizontales et du relief assez faibles, vous pouvez choisir un plafond à ossature semi-apparente. Les visiteurs présents dans l’espace pourront voir le quadrillage ou la grille sur laquelle sont posées les dalles.

A la manière des poutres apparentes dans les vieilles maisons, les ossatures apparentes donnent du relief et structurent visuellement la pièce. En métal, elles peuvent par exemple offrir à vos locaux un aspect design industriel.

Faux-plafond et normes incendie

Enfin, lorsque vous installez un plafond, il convient de regarder sa résistance au feu. En effet, en matière de sécurité incendie, dans les établissements recevant du public (EPR), le plafond comme le plancher d’ailleurs doivent être considéré comme “coupe-feu une heure”. C’est à dire qu’il résistera au feu pendant ce laps de temps et qu’il empêchera alors l’incendie de se propager.

Si vos locaux se trouvaient dans un immeuble de grande hauteur (IGH), sachez que les normes sont plus importantes. Il faudra à chaque étage disposer de zones étanches aux fumées et aux flammes. Il faudra donc y installer des plafonds coupe-feu en métal par exemple ou en plâtre.

Avant de vous engager dans la pose de vos plafonds, Isospace vous recommande donc de bien vérifier la fiabilité des matériaux avec un expert.

Pour conclure, comme vous l’avez vu, les faux-plafonds sont loin d’être uniforme. De l’ossature au choix du matériel ou de la technique de pose, il est possible de les personnaliser afin d’arriver aux résultats désirés au niveau sonore, lumineux et design. En effet, ils peuvent impliquer des lignes courbes, des éléments en 3D, de la lumière, des textures et des couleurs de toutes natures et donner ainsi à la pièce un aspect neuf. Si le plafond embellit le lieu, pensez également à donner un coup de neuf à votre plancher.