Une entreprise est confrontée à de multiples postes de dépenses. Parmi eux, nous retrouvons notamment celui de l’énergie, qui augmente significativement avec la baisse des températures.

Dans une logique RSE, ce facteur est également à prendre en compte dans le but de baisser ses émissions de carbone.

Dans cet article, nous vous présentons 5 gestes à adopter pour faire des économies d’énergie au bureau et mieux contrôler votre impact sur l’environnement.

Contrôler les chauffages et ventilations

Le chauffage représente l’une des dépenses les plus importantes d’une entreprise. Il peut effectivement atteindre près de 50 % de la facture d’énergie. Maîtriser et optimiser sa consommation est donc essentiel pour parvenir à faire des économies dans les bureaux.

Il est estimé que la température idéale est comprise entre 19 et 20 degrés. Au moment de réactiver les radiateurs, il est recommandé de vérifier qu’ils soient correctement réglés. À titre indicatif, baisser le chauffage d’un degré permet de réaliser 7 % d’économies sur sa facture.

En parallèle, prêtez attention à l’ouverture des fenêtres et des portes. Si aérer les bureaux est primordial pour assurer une bonne qualité d’air, il est néanmoins déconseillé de laisser le froid s’infiltrer tout au long de la journée.

La réciproque est vraie en ce qui concerne la ventilation. En ouvrant les fenêtres, l’air ambiant ne pourra être rafraîchi que si vous augmentez la puissance de l’appareil, ce qui implique indubitablement une hausse de votre consommation.

Pour réduire votre dépense énergétique, il est conseillé d’investir dans des rideaux ou des stores. Ces derniers vous permettront de maintenir une température agréable, tant en hiver qu’en été.

Optimiser l’éclairage des lieux

L’éclairage d’une entreprise occupe également une part importante de ses dépenses, puisqu’elle est estimée à 20 % des factures d’énergie. Des solutions existent pour faire des économies non négligeables.

Tout d’abord, des aménagements peuvent être faits pour éviter de devoir allumer la lumière en plein jour.

Si les bureaux ne sont pas suffisamment lumineux pour permettre de travailler dans de bonnes conditions, il peut être utile de créer des fenêtres de toit ou d’avoir recours à des verrières. L’éclairage naturel, en plus de faire baisser les factures, a un impact positif sur la productivité et le bien-être des actifs.

Ensuite, il est fortement recommandé d’installer des ampoules LED dans tous les luminaires, qu’ils soient fréquemment allumés ou non.

En comparaison d’une ampoule classique, la LED peut consommer jusqu’à 80 % d’électricité en moins. Si vous avez déjà opté pour des ampoules basse consommation, sachez que les LED restent les plus intéressantes. Elles sont 10 fois moins énergivores.

Enfin, pour optimiser vos efforts, il peut être pertinent d’avoir recours à des minuteurs et/ou à des détecteurs de présence. Cela permet de limiter les oublis et de laisser des lampes allumées sans aucune raison valable.

Bien choisir son matériel électronique

Les nouvelles technologies occupent une place de plus en plus importante dans les bureaux. Si elles sont d’une grande utilité pour bon nombre de tâches, elles contribuent également à la consommation d’énergie.

Pour en limiter les effets négatifs sur votre facture et sur l’environnement, il est nécessaire de veiller à bien choisir ses équipements.

D’un point de vue des ordinateurs, il est conseillé d’opter pour des portables, plutôt que pour des fixes. En effet, les premiers consomment en moyenne 50 à 80 % moins d’énergie que les seconds.

Pour optimiser les résultats, pensez à régler la luminosité de votre écran. Plus elle est forte, plus la batterie devra être rechargée rapidement. En plus de faire un geste éco-responsable en la baissant, vous préservez votre vue.

Il est aussi essentiel de prêter attention aux imprimantes et aux photocopieurs. Ces équipements, majoritairement laissés en veille, consomment de l’énergie même lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Pour éviter d’augmenter les dépenses, il convient de privilégier les appareils multifonctions, qui sont moins énergivores.

Éteindre les appareils en veille

Qu’il s’agisse des ordinateurs, des imprimantes, des écrans d’information ou encore des machines à café, de nombreux appareils sont mis en veille une fois la journée de travail terminée.

Selon l’Agence de la transition écologique (ADEME), en décidant d’éteindre systématiquement votre ordinateur, vous pouvez économiser en moyenne 11 % d’électricité.

De même, cela vous permet de procéder aux mises à jour essentielles à son bon fonctionnement. Vous en augmentez alors l’efficacité et la durée de vie, ce qui vous évite de devoir investir régulièrement dans de nouveaux équipements.

Concernant les appareils qui ne peuvent pas être éteints par l’intermédiaire d’un bouton « marche/arrêt », il est recommandé de les débrancher. Pour faciliter votre action, vous pouvez opter pour des multiprises à interrupteur. Cela vous donne la possibilité de gérer plusieurs appareils à la fois.

Utiliser Internet de façon responsable

Selon l’ADEME, le numérique représenterait près de 10 % de la consommation électrique mondiale. Adopter un comportement éco-responsable au bureau ne signifie donc pas uniquement avoir un impact sur la facture d’énergie de son entreprise.

Cela consiste également à fournir des efforts dans un contexte plus global. Cela passe notamment par une meilleure utilisation d’Internet.

Mieux gérer ses mails

Les mails participent grandement à la consommation d’énergie liée au numérique. Pour limiter votre impact, plusieurs gestes peuvent être adoptés :

  • Cibler les destinataires, notamment lors d’une réponse à un groupe ;
  • Limiter l’envoi de pièces jointes, en les supprimant dans les réponses ;
  • Optimiser la taille des pièces jointes, lorsque ces dernières ne peuvent pas être évitées ;
  • Trier régulièrement les messages, en ne conservant que ceux qui contiennent des informations importantes et d’actualité.

Optimiser ses recherches

Pour réduire sensiblement votre consommation d’énergie, vous pouvez optimiser vos recherches sur Internet. À nouveau, plusieurs astuces peuvent être suivies :

  • Enregistrer les sites fréquemment visités dans les favoris ;
  • Fermer les onglets qui ne sont pas utiles pour votre tâche en cours ;
  • Utiliser un navigateur, ainsi qu’un moteur de recherche éco-responsables.

Désactiver les outils inutilisés

Que ce soit sur votre ordinateur, votre tablette ou encore votre smartphone, des outils peuvent être activés par défaut.

C’est le cas, par exemple, du WiFi, du Bluetooth ou encore du GPS. Même si vous n’y avez pas recours, des mises à jour constantes sont effectuées. Cela requiert de l’énergie et augmente votre consommation. Ainsi, dès que vous n’en avez plus besoin, pensez à les désactiver.