Alors que les magasins physiques retrouvent des couleurs après une période chahutée, il est plus que jamais essentiel de moderniser sa boutique pour attirer et fidéliser les clients.

Découvrez ici comment un nouvel aménagement peut augmenter votre chiffre d’affaires et quels choix de décoration opérer pour y parvenir.

Pourquoi moderniser son magasin par son aménagement ?

Avant toute chose, le changement a toujours été positif pour les magasins. Celui-ci est porteur de curiosité et bien souvent de nouveaux achats.

Lorsqu’un commerçant décide de modifier son décor, d’autres aspects entrent en ligne de compte :

  • La mise en valeur de ses produits à travers le choix des meubles de présentation, de la lumière
  • La création d’un parcours client qui invite aux achats coups de cœur : inconsciemment, le consommateur passe d’un rayon à un autre de manière naturelle
  • Le bien-être et par conséquent plus de temps passé dans la boutique : comme un cocon, le magasin peut devenir une expérience agréable par l’aménagement (c’est ainsi que tous les détails font d’un lieu soit un havre de paix ou une expérience rythmée selon le style)
  • Et par conséquent, une meilleure réputation

Selon l’Echocommerces qui cite la CCI de Lyon, 73 % des commerçants expliquent avoir connu une hausse de leur chiffre d’affaires après un nouvel aménagement.

Or pendant longtemps, les commerçants ont refait leur commerce comme on donnerait un petit coup de peinture, sans penser véritablement au merchandising.

Aujourd’hui, cet aspect plus fin de l’aménagement apporte une vision plus aboutie à la fois du décor et de la disposition des articles sur les étals.

L’aménagement d’un magasin : l’art et la manière d’agencer pour vendre

Pendant longtemps, les boutiques se sont attachées à ressembler à ce qu’elles vendent, mais avec une uniformisation qui n’enchante plus les clients.

Puis, peu à peu, l’effet s’est inversé avec des magasins qui vendent un peu de tout, mais rien de précis finalement.

Il est donc important de trouver le bon curseur et d’offrir à ses clients ce qu’ils attendent :

  • Des produits qu’ils cherchent
  • Et des produits qu’ils pourraient apprécier s’ils sont suffisamment mis en avant

Aujourd’hui, avec la concurrence du e-commerce, les magasins n’ont d’autres choix que de se réinventer ou, mieux encore, d’offrir à leurs clients la meilleure version d’eux-mêmes.

Il est possible d’y parvenir avec quelques conseils, mais bien souvent, la modernisation demande de revoir l’aménagement de fond en comble.

Découvrez ci-dessous deux exemples qui illustrent les possibilités de réaménagement.

Les librairies indépendantes à la conquête de nouveaux clients

Souvenez-vous de certaines librairies de quartier aux rayons sombres jusque dans les années 2000. Leurs clients leur étaient particulièrement fidèles et appréciaient justement cette authenticité.

Mais les « supermarchés du livre » sont arrivés, soit de grandes chaînes standardisées, mais aux rayons bien éclairés. Dans certains cas, un stand avec du café et quelques fauteuils ici et là offraient (et offrent encore aujourd’hui) assez de confort pour y passer des heures en ayant le droit de feuiller des BD.

En parallèle le e-commerce, en particulier Amazon, a fait trembler le secteur comme jamais auparavant.

Mais devant toute cette concurrence acharnée, les petites librairies ont su relever la tête et se réinventer. Non seulement elles ont investi peu à peu le digital, mais elles ont aussi modernisé leur aménagement pour encourager les clients à franchir la porte du magasin.

Beaucoup ont ainsi choisi le bois clair pour leurs étagères et des baies vitrées pour apporter assez de lumière. Ils placent aussi intelligemment leurs livres dans une optique de parcours client qui s’adresse aussi bien aux grands lecteurs qu’aux amateurs d’un jour.

Les buralistes à la recherche de nouveaux marchés

Autre type de commerce, autres problématiques : les buralistes. Avec la hausse du prix de la cigarette et les enjeux de santé, le chiffre d’affaires ne peut plus se baser seulement sur le tabac.

Les commerçants doivent donc évoluer à la fois dans la diversité de leur offre (vapotage, magazines, colis, compte bancaire, coin café…), mais aussi dans leur aménagement.

Comme le montrent de nombreuses études, le nouvel agencement des bureaux de tabac, devenus désormais des boutiques à part entière, permet d’augmenter leur chiffre d’affaires de 15 à 20 %. Pour cela, nombreuses sont celles à avoir profité du fonds de transformation des buralistes.

Ces magasins sont devenus beaucoup plus lumineux, éclairant au passage les articles, et proposent des corners bien identifiés selon les catégories et la saisonnalité.

Certains, notamment grâce à leur réseau de franchises, bénéficient de podiums sur roulette qui favorisent un aménagement selon les périodes et les nouveautés.

6 étapes pour réaménager son magasin

Après avoir compris les enjeux et les opportunités de moderniser un point de vente, regardons par quelles étapes il est indispensable de passer pour l’aménagement d’un magasin.

Etape 1 : mieux connaître ses clients

Aucun changement dans une boutique ne peut avoir lieu sans avoir d’abord étudié et sondé les principaux intéressés : les clients.

N’hésitez pas à lancer un sondage sur votre page Facebook (si vous n’avez pas encore de page, ce sera le bon moment !) ou compte Instagram pour en savoir plus sur leurs attentes.

Etape 2 : déterminer un parcours client

Le parcours client est au cœur de la modernisation d’une boutique. Vous devez créer des espaces et des passages obligés en fonction de cela.

L’important est notamment de placer les produits les plus évidents à une place accessible, mais qui nécessite de passer par d’autres rayons. De cette façon, vous encouragez à la découverte et à l’augmentation du panier moyen.

Etape 3 : choisir le mobilier

Dans la plupart des boutiques, la modernisation suppose d’aller vers des couleurs lumineuses et végétales (en se limitant à 3 teintes maximum).

Choisir du mobilier en bois clair et des teintes poudrées offre par exemple à une boutique de vêtements ou de cosmétiques une nouvelle aura, plus apaisante et qui donne envie de rester.

Le choix des meubles pour disposer les articles et du type d’étagères est aussi essentiel.

Etape 4 : moderniser ses étals

Grâce à un nouvel éclairage et à une disposition harmonieuse des articles, vous pouvez rendre plus agréable la visite de vos clients. Attirés plus facilement vers les objets mis en valeur, ils sont plus enclins à les acheter, c’est mathématique !

Attention cependant à ne pas surcharger sur le même espace, ce qui conduit à un embarras du choix contreproductif.

Etape 5 : renouveler sa vitrine

La vitrine est le premier point de rencontre avec les clients, notamment ceux qui ne font parfois que passer. Le plus important est donc de les marquer et de leur donner envie d’entrer.

Si la plupart du temps la vitrine permet d’exposer de nombreux objets pour montrer la variété de ses produits, il peut parfois être plus marquant de se baser sur un seul et unique produit ! C’est notamment le cas dans les petites vitrines.

Certains concept-stores n’hésitent pas par exemple à installer une voiture vintage dans le devanture sans pour autant la mettre en vente ! L’important est alors de générer une ambiance que les clients retrouveront à l’intérieur.

Etape 6 : penser omnicanal et phygital

L’omnicanal suppose de ne mettre aucune barrière entre le digital et le physique. Le phygital signifie quant à lui d’intégrer le digital dans ses magasins physiques.

Ce qui en fait des synonymes, malgré quelques nuances. Dans tous les cas, à partir du moment où vos clients ont accès à des tablettes tactiles – par exemple pour l’achat d’un produit sur mesure – ou pourquoi pas à la réalité virtuelle, vous offrez à votre aménagement un grand pas en avant ! A cela s’ajoutent bien sûr la création d’un site et le click-and-collect.

Toutes ces étapes nécessitent un accompagnement d’agenceurs spécialisés. Pour en savoir plus, contactez-nous, le premier rendez-vous est gratuit !