Projet FNSEA, réalisé par Isospace.

Qui ne s’est jamais imaginé déambuler dans les couloirs de ses bureaux, joliment aménagés autour de moulure, d’un plancher massif, d’une cheminée et profiter de l’apparition de rayons de soleil sur un balcon filant ?   

L’aménagement de bureaux haussmanniens en fait rêver plus d’un.e et peut se faire rapidement. Mais lorsqu’il s’agit de la partie technique de la rénovation (climatisation, électricité, peinture, sol etc…) tout est plus complexe. 

Excepté dans les cas où l’aspect “dénaturé” est une volonté du client (comme dans le cas de notre réalisation chez Flex Mind), il faut éviter au maximum d’amoindrir le cachet qui caractérise le bâtiment haussmannien. 

Dans cet article, Isospace, contractant général en aménagement de bureau, vous explique quels sont les points à ne surtout pas sous-estimer dans la rénovation de locaux haussmanniens. C’est parti ! 

Les plafonds

Les plafonds haussmanniens se reconnaissent par leurs rosaces, corniches et moulures. Ces ornementations en bois ou en plâtre sont généralement placées le long des murs, aux angles ou au centre des plafonds. 

Lors de la rénovation d’un bâtiment de ce type, l’installation des nouveaux réseaux électriques et/ou clim passent généralement par le “haut”, c’est à dire le plafond. Il faut du coup réfléchir à cette intégration en amont et trouver des solutions pour éviter de dénaturer les éléments architecturaux qui caractérisent un appartement haussmannien.

L’une des techniques les plus utilisées est celle de la piqure. Il s’agit de piquer sous la corniche, la moulure ou la rosace afin de creuser un passage en profondeur derrière l’ornement en question. Dans le cas d’une rosace, il est également possible de passer par le point lumineux pour creuser le passage. 

C’est une opération délicate et minutieuse qui doit être confiée à un professionnel, si vous ne souhaitez pas vous retrouver avec une catastrophe au plafond ! 

Dans certains cas, les moulures doivent être repeintes afin de créer un nouvel univers dans l’espace ou lui donner un petit coup de jeune. Mais avant de se lancer corps et âme dans le rafraichissement de ces ornementations, il faut s’équiper pour ne pas se rater ! 

Pour une surface plane, un simple rouleau fera l’affaire. Mais pour toutes les moulures, il est nécessaire d’utiliser un pinceau brosse et d’être le plus minutieux possible afin d’atteindre les moindres recoins des ornementations. 

Les murs

Dans le cas de la rénovation d’un appartement haussmannien, le réseau électrique peut également être encastré aux murs. Dans ce cas encore, tout l’enjeu est de ne pas dénaturer les éléments pour maintenir le cachet de l’espace. 

La technique la plus appropriée pour rendre invisible l’installation électrique murale est la saignée. 

Le principe est simple : une fraise réalise un rainurage (une ouverture dans le mur) qui sera ensuite recouvert par du plâtre pour masquer l’installation électrique. 

Si besoin d’installer un bloc-prise ou une climatisation à proximité du sol, la saignée peut également passer derrière le sous-bassement, afin de ne pas détériorer cet élément présent dans la plupart des appartements haussmanniens. 

Salle de réunion FNSEA, projet réalisé par Isospace

Tout comme les moulures, les sous-bassement devront être peints au pinceau brosse ! 

Il est également possible d’intégrer des cloisons amovibles à un espace haussmannien afin d’y ajouter une touche de modernité qui contrastera parfaitement avec le caractère ancien du lieu.

Pour encore plus de modernité et de luminosité, vous pouvez opter pour une cloison transparente qui occultera le son et cloisonnera l’espace tout en laissant passer la lumière !

Le petit plus ? Nous pouvons vous accompagner dans ce projet et vous garantir une installation qui ne dénaturera en aucun cas les moulures et ornements apparents dans vos espaces.

Travaux et pose d’une cloison dans des bureaux Haussmannien à Paris, réalisés par Isospace

Les sols

La solution est donc d’enlever une lame de parquet afin de procéder à un aiguillage. Cette solution combinée à un rainurage dans les murs permet donc de pouvoir procéder à une installation complète du réseau électrique en le faisant passer dans les murs ou sous le sol sans détériorer les éléments architecturaux. Ces solutions garantissent donc un passage de fluide optimal tout en préservant les locaux. 

Il peut arriver pendant les travaux que certains éléments soient abimés (principalement les rosaces ou le parquet). Pour les rosaces, le staff peut être une solution. Un mélange de plâtre et de fibres, un moulage et une repose plus tard : le tour est joué ! Moins authentique, certes, mais résultat garanti ! 

Dans le cas du parquet, la rénovation est un peu plus complexe …  En réalité, tout dépend du niveau de dégradation :  

  • Si le parquet est abimé uniquement en surface : un ponçage et une vitrification plus tard, le tour est joué !  
  • Si le parquet est abimé en profondeur : il faut trouver le même type de lame chez un fabricant de chêne ou en faire fabriquer sur mesure pour remplacer les lames abimées. 

Après installation des nouvelles lames, il faut à nouveau poncer tout le parquet et le vitrifier ! La rénovation d’un parquet abimé est une opération délicate dans laquelle Isospace peut évidemment vous accompagner. 

La solution est donc d’enlever une lame de parquet afin de procéder à un aiguillage. 

Cette solution combinée à un rainurage dans les murs permet donc de pouvoir procéder à une installation complète du réseau électrique en faisant passer le réseau dans les murs ou sous le sol sans détériorer les éléments architecturaux.

Ces solutions garantissent donc un passage de fluide optimal tout en préservant les locaux. 

Il peut arriver pendant les travaux que certains éléments (principalement les rosaces) soient abimés. Dans ce cas, le staff peut être une solution. Un mélange de plâtre et fibre, un moulage et une repose plus tard : le tour est joué ! Moins authentique, mais résultat garanti ! 

Les exceptions  

Il arrive que certains clients souhaitent moderniser leurs bureaux haussmanniens en “dénaturant” volontairement certains éléments architecturaux.

C’est le cas de Flexmind, intégrateur de logiciel, qui n’a pas souhaité occulter les fluides de climatisation et d’électricité de ses bureaux, donnant ainsi naissance à un style “ haussmannien industriel.

Bureaux Flexmind, projet réalisé par Isospace
Bureaux Flexmind, projet réalisé par Isospace
Bureaux Flexmind, projet réalisé par Isospace

Comment améliorer la performance acoustique d’un bureau haussmannien ? 

Avec sa hauteur sous-plafond importante et son parquet, le bureau haussmannien n’est pas un très bon élève en termes d’absorption du bruit.  

Y travailler peut donc devenir un calvaire pour vos collaborateurs si vous ne traitez pas un minimum vos locaux. 

Plusieurs solutions s’offrent à vous : 

  • Installer des panneaux acoustiques aux murs ou au plafond qui vont rendre plus moderne votre espace et dénoter avec le style haussmannien
Salle de réunion FNSEA, projet réalisé par Isospace
Salle de réunion FNSEA, projet réalisé par Isospace
  • Remplacer un parquet très abimé et irrécupérable par un revêtement style parquet mais en PVC Liberty et y combiner une sous-couche acoustique) 
  • Positionner des cloisonnettes absorbantes sur les bureaux